Archives mensuelles : novembre 2014

intermède

un jour j’ai dénoué mon coeur il est parti comme un cheval qui va trottant trottant puis il s’est attaché à un arbre avec lequel causer longtemps mais bientôt l’arbre fut pourrissant alors j’ai redénoué mon coeur et il s’est … Lire la suite

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

22•11•014•C-7°

Mon cher Septembre, j’avais bien senti ta lumière décroître et plus vite plus fort l’or aux arbres dévorer l’été et plus vite plus fort encore les flèches d’oies foncer contre le penche-terre très appuyé cette année l’angle prend un accent … Lire la suite

Publié dans écrivailleries | 1 commentaire

le cancer littéraire

– la véritable maladie du littéraire serait sans doute qu’il n’ait jamais fait ses deuils des Baudelaire, Verlaine, Rimbaud, Mallarmé, Hugo, Céline, Char, etc… . hors jamais une main ne pourra faire revivre ces esprits ni leur langue, et si … Lire la suite

Publié dans clavier d'intempérances, on s'en fout !, réflexion | 6 commentaires

il était 17:16

©CatrineGodin/11/2014. il était 17:16 sous un petit crachin de novembre les machines humaines sortaient du bureau, pressées. vite à bord de leurs métal-machines ces humains se rendaient qui à la vie qui au bordel qui à la bouteille. sur le … Lire la suite

Publié dans écrivailleries | Laisser un commentaire

– serpents

cachés dans la pierre cachés dans le fût des arbres et sous j’aimerais voir sourdre de l’herbe froide et humide de la mousse et de l’humus des paroles vertes la vigueur son fouet claquant dans mon coeur les serpents vifs … Lire la suite

Publié dans écrivailleries, clavier d'intempérances, impromptus, parole | Laisser un commentaire