#NaPoMo — jour 10 & bis

(sieste)

dans notre nouveau pays soft-anarchique / des gens tiennent très fort et croient encore en leur travail d’auto-destruction / comme avant / ils ne quittent pas l’illusion d’utilité // nous ne les avons pas bannis / nous attendons qu’ils cassent / ils cassent tous // alors nous les traitons comme de grands arbres ayant besoin d’espace / ils se réparent en assistant les fleurs / d’ailleurs de nouvelles écoles apprennent comment aux enfants /

*

*

(pandémique 2)

je ne crois ni moi ni rien // le vaccin déjouera t-il les vents mutants et sales / les masques s’envolent s’écrasent / comme des serviettes sanitaires // en troupeaux dans les parcs / tu vaches / prête pour ton sacrifice /

*

Publié dans écrivailleries | Laisser un commentaire

#NaPoMo — jour 9

— in/poème (voir)

lentement
s’approchent les heures drues

si j’écrivais un « vrai » poème je dirais :
comme s’il s’agissait de barbares
« les dards d’or s’approchent »
je rirais des « dards d’or » à dire
et tu n’y comprendrais rien
puisqu’il faut simplement le voir

————————————————————-
@moisnationaldepoésie un poème pour un jour d’avril
merci à N.R.Lange pour « le gant », que j’offre et tend vers

Publié dans écrivailleries | Laisser un commentaire

#NaPoMo — jour 8

(fleurs)

pour Jacques Desmarais

s’allonge la tournante éclairée jusqu’à l’axe des fleurs
une à une tu les accompagnes les accueilles
l’autour est ce soin que ton regard pose
avant la tournante sombre où tu rêveras d’elles

🌺

————————————————————————
@moisnationaldepoesie / un poème pour un jour
Merci N. R. Lange pour le défi, et je jète le gant
vers Jacques Desmarais, s’il veut bien

Publié dans écrivailleries | Laisser un commentaire

#NaPoMo — jour 7

(anse)

nous marcherons, arbres parmi / jusqu’à l’anse où se réverbère ton ciel / là, entre les effondrements des mondes / nous allumerons les feux de veille / cercle par cercle / la nuit de toutes choses entrera dans le chant / tu y traverseras ton veritable ta nature / voix dans la voie sous nos étoiles / et ainsi tu seras mariée à l’existant /

Publié dans écrivailleries | Laisser un commentaire

#NaPoMo — jour 6

— jour 6

à Gerty,
vers qui je propose de relever le gant du défi

(ce jour)

le ciel est si bleu
: mon café en est froid

les arbres le griffent

en attendant leurs mains

sur la rue les gens vont

visage nu comme avant

la troisième vague s’avance

dans la course au vaccin

la fièvre monte subrepticement

à l’instar des sèves

mais le ciel est si bleu

… et mon café est froid

.

———————————————————
un poème par jour d’avril
merci N. R. Lange pour le défi !

Publié dans écrivailleries | 2 commentaires