Archives mensuelles : juillet 2014

• à l’encre

©catrinegodin2014/encre sur papier je suis un cimetière une plantée de pins où dorment les fourrures abandonnées sans sépulture une terre boit des corps ainsi efface ses continents brise longuement ses échines Publicités

Publié dans barbouillages | 1 commentaire

• ceci est un nuage

©catrinegodin2014 de qui la pierre est-elle la mère ? — d’une eau secrète et qu’enfantera l’ombre de la pierre ? — un nuage alors ceci est un nuage

Publié dans écrivailleries | 1 commentaire

• ceci est un poisson rouge

©catrinegodin2014 — de qui suis-je l’eau de qui suis-je le lointain souvenir ? je ne me rappelle pas le nom des choses seulement l’eau qui passe et l’os qui reste

Publié dans barbouillages | Laisser un commentaire

à l’étouffée

il pluit, tu pleus, je m’évapore encore en pleine urbanitude les arbres enflent, se bourrent les feuilles, la sève au ciel même ciel qui sève sa suite de débauche et de tornades l’été nous rince ! — l’été nous tord … Lire la suite

Publié dans à l'instant, clavier d'intempérances | 2 commentaires

Il suffisait d’attendre • texte de Claire Ceira

c’est comme si j’avais vu les os du monde quand le vent ne soufflait plus debout au bord du plateau au bord des dents de la falaise – comme s’il avait pelé l’herbe, aspiré les lacs glacés et arraché la … Lire la suite

Publié dans parfois je rêve | 1 commentaire