petites chairs rouges et noires lancées dans l’eau

petites chairs rouges et noires lancées dans l’eau

 

21
ton nom
grave
le creux de mes os

chaque geste appelle et sombre

les loups sont ainsi
une voix au-dessus des arbres
que la mer avale
















24
sa rumeur scande et tremble
dans mon ventre
on dirait une meute
à courir chasser
comme bouillir des épines
chaque jour je renie
ce désir roux
















25
n’y aura t-il que les anémies
la flétrissure des baies

l’hiver trace un cercle
sur ta cuisse j’endors mes dents
















28
les os tournent les odeurs barbares de ton sang
tu es le tourment promis
ma salive
















18
tu diras à la nuit que ses petits poulpes m’absorbent

j’incarne leurs dilutions

sans procès
















30
décompose-moi

un hymne de varech

le coquillage mort

comme si la beauté suffisait
















31
rivage remué d’écumes piquantes
furieuses amours

pas même un cri

rien ne délivre du silence
















33

aucune forêt n’est assez vaste pour le chagrin
















34
loup parmi
ainsi nous errons
les côtes
ouvertes

il n’y a pas d’autre église

chante la disparition

le cœur dans ta main
















40
inquiète l’aveu
lâché

ton pleur

ne tient plus l’ourlet des étoiles
















37
je lègue
mon sexe
au grand calmar de l’ombre

mes lèvres noircies te cracheront
une île parfumée de fougères vespérales
















44
prie encore
sur l’étal de la mer
quelque soc blanc
l’apparition d’un mont

ce n’est toujours qu’un os
pour mes yeux jaunes















Publicités

2 commentaires pour petites chairs rouges et noires lancées dans l’eau

  1. jack dit :

    gmc m’a mis la puce à l’oreille de vos vers. Je lui dirai merci! Ceux-ci sont magnifiques! Au plaisir de se rencontrer, peut-être à L’Escalier?

  2. Catrine dit :

    …alors, deux fois, c’est moi qui dit merci! pour le « magnifiques » je ne saurais dire, je ne suis pas certaine d’en avoir terminé avec ces vers, mais merci beaucoup si quelque chose vibre ou résonne… Au plaisir, certainement.

Réponse, avis, contre-avis, réflexion, écho, c'est ici:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s