[ fumée méditative ]

la Terre nous roule dans l’espace

la vie nous roule dans la shnout


jusqu’à ce qu’on se roule dans ses merveilles

alors ça roule vraiment et on le partage


parfois on se roule soi-même dans la merde

parfois c’en sera d’autres qui nous rouleront


l’Homme se roule et court dans tous les sens

on dirait la panique d’une fourmi égarée


la proie n’est plus celle que l’on croit

pour une fois la proie c’est nous, moi, toi


la situation produit un renversement de paradigmes

l’urgence de la situation est dans le renversement de.


le sentiment senti de vie devient senti

le senti de vie vivante, le sang qui pulse


et la pensée vive comme une joie « trouvée » et

la pensée grave trouvée dans la joie d’être


comme « tu es une forêt » résonnent les forêts

et comme résonnent nos « forêts » d’êtres


la Terre fait une révolution par vingt-quatre heures

la révolution est constante dans la pensée


l’état de conscience est en expansion

la température normale du corps a chuté d’un demi degré


un ajustement survient régulièrement

la plupart du temps l’ajustement vient par un crash


une faille revèle toujours le défaut de structure

une crevasse et un glissement de plaques peuvent survenir


le choc est aussi une tectonique de l’entendement

d’où la nécessité de l’entendement dans le choc du présent


plusieurs prient en oubliant la reconnaissance

plusieurs ne prient pas et partagent une immense gratitude


faire la guerre vient de porter la guerre en soi

pour faire une véritable paix il faut finir ses propres guerres


chaque être humain est un trésor trans-générationnel

ce qui anime l’être est toujours plus que juste l’être


la pensée et la connaissance se déplient dans le temps

il faut beaucoup de temps pour se connaître


la science nous apprend que l’espace et le temps n’existent pas.

chaque [je] est le projet et l’aspiration de combien d’êtres

.

A propos 4ine

Catrine Godin vient de Québec où elle y a étudié les arts. Elle vit à Montréal, dessine, peint et écrit. En 2006, paraît un premier titre, Les ailes closes, aux Éditions du Noroît. Puis, paraît en 2012, Les chairs étranges suivi de Bleu Soudain, également aux Éditions du Noroît. En 2013 Catrine Godin est invitée au Festival International de Poésie de Trois-Rivières, elle participe au Festival Québec en toutes lettres en 2014 par l’entremise du projet Les oracles de Production Rhizome, puis en 2015, elle participe au projet Plus Haut que les Flammes, également de Production Rhizome. / pour + d'infos : mescorpsbruts.wordpress.com
Cet article a été publié dans écrivailleries. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Réponse, avis, contre-avis, réflexion, écho, c'est ici:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s