été – à l’autre

j’aimais. j’aimais plus que tout. t’écrire. sans but autre que n’être que cette main gauche. heures, jours, nuits, confondus ou sortis d’eux-mêmes, extraits des gestes et tâches. hors. hors alors que je me fondais littéralement. m’oubliais. mais salutaire, se perdre et se trouver en se perdant. et rire. rire dans la joie nue. franche. simple être. dégagée. dans le mouvement qui lave comme l’eau. dans un glissement d’encre, seulement. détachée. m’oubliais.

un jour tu as changé d’adresse et. un jour je n’avais plus ton adresse. c’était comme perdre la mienne, ne gagner que le doute. m’en remettre qu’à ce doute. et j’en suis toujours là. adresse perdue. j’en suis toujours au papier blanc, lisse. fraîs. j’en suis toujours au pointe feutre qui chuchote. j’en suis toujours à penser vers toi. à écrire des pages sans adresse sans but sans toi. à perdre mon adresse, lieu, état. capacité. espace. flot. et je reste dans ce geste. à lui fidèle. à lui, juste. des pages où court ma main pour me rattrapper d’un été à l’autre, en traversant les blancs d’hiver, les froidures, les solitudes, comme autrefois mes mots traversaient l’océan avec le cachet de la poste. avec des histoires de rien, des mots qui rêvaient de te parler toute la nuit (je regardais les avions lever le ciel vers…) je regarde les avions lever un ciel en n’emportant plus jamais ma main.

heures, jours, nuits confondues, ma main suspend de toutes petites lanternes entre ses mots, de chemins en chemin, cherchant sa demeure ou comme si le livre que forment toutes ces pages manuscrites pouvait l’abriter.


autour du manuscrit « l’entre jour » / inédit

Publicités

A propos 4ine

Catrine Godin vient de Québec où elle y a étudié les arts. Elle vit à Montréal, dessine, peint et écrit. En 2006, paraît un premier titre, Les ailes closes, aux Éditions du Noroît. Puis, paraît en 2012, Les chairs étranges suivi de Bleu Soudain, également aux Éditions du Noroît. En 2013 Catrine Godin est invitée au Festival International de Poésie de Trois-Rivières, elle participe au Festival Québec en toutes lettres en 2014 par l’entremise du projet Les oracles de Production Rhizome, puis en 2015, elle participe au projet Plus Haut que les Flammes, également de Production Rhizome. / pour + d'infos : mescorpsbruts.wordpress.com
Cet article a été publié dans écrivailleries. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Réponse, avis, contre-avis, réflexion, écho, c'est ici:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s