jaune et noire

elle dépose des spores
au milieu d’un soleil inconnu
et trace son zig zag parfait
dans le corps de ta parole

jaune et noire d’incertitude
comme si l’ouïe attendait
l’histoire tendue comme si…
était-ce la niche exacte ?

ce polyèdre concentrique
en chicane avec le soir
où elle chemine peut-être
chargée d’un sachet douillet

ces quelques gouttes vivantes
la traite du jour en un seul coup
ho c’est lourd ça tangue ça balance
dans le sens contraire du vent

raporte-t-elle des laves fumantes
quelles nouvelles? quel début ?
des nouvelles des étoiles
dont nous ne savons rien ?

assise en haut du mur
j’attends qu’elle redescende
avec dans la densité du fil
toute ses musiques

———•••———
à aka zeio // pour argiope.

Publicités

A propos 4ine

Catrine Godin vient de Québec où elle y a étudié les arts. Elle vit à Montréal, dessine, peint et écrit. En 2006, paraît un premier titre, Les ailes closes, aux Éditions du Noroît. Puis, paraît en 2012, Les chairs étranges suivi de Bleu Soudain, également aux Éditions du Noroît. En 2013 Catrine Godin est invitée au Festival International de Poésie de Trois-Rivières, elle participe au Festival Québec en toutes lettres en 2014 par l’entremise du projet Les oracles de Production Rhizome, puis en 2015, elle participe au projet Plus Haut que les Flammes, également de Production Rhizome. / pour + d'infos : mescorpsbruts.wordpress.com
Cet article a été publié dans clin d'oeil. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Réponse, avis, contre-avis, réflexion, écho, c'est ici:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s