matin blanc

(marchons encore un peu, veux-tu..)

les premiers matins blancs
les lueurs fauves du soleil
bondissent sur le vieux corps
de novembre qui s’achève.

ici et là les toits plats s’étirent
scintillant d’édredons neufs
d’étoles immaculés où des oiseaux
courent puis disparaissent.

il est 7h30 et la goulée d’air froid
l’entournement des vents crus
goûtent déjà les longs hivers
leurs lenteurs et l’envie d’un feu.

à marcher dans ce petit jour
couvert de sucre d’ambre et de sel
les glaçures réveillent et mordent
tous mes souvenirs de matin blanc.

20131128-084415.jpgviens, rions, le café sera bon !
et le pain d’épice, chaud !

20131128-085930.jpg
—————————
image1•7h30
image2•9h00

Publicités

A propos 4ine

Catrine Godin vient de Québec où elle y a étudié les arts. Elle vit à Montréal, dessine, peint et écrit. En 2006, paraît un premier titre, Les ailes closes, aux Éditions du Noroît. Puis, paraît en 2012, Les chairs étranges suivi de Bleu Soudain, également aux Éditions du Noroît. En 2013 Catrine Godin est invitée au Festival International de Poésie de Trois-Rivières, elle participe au Festival Québec en toutes lettres en 2014 par l’entremise du projet Les oracles de Production Rhizome, puis en 2015, elle participe au projet Plus Haut que les Flammes, également de Production Rhizome. / pour + d'infos : mescorpsbruts.wordpress.com
Cet article a été publié dans écrivailleries. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Réponse, avis, contre-avis, réflexion, écho, c'est ici:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s