Nuit

…Et ce mouvement de grandes vagues, haut, si haut. Le vacarme assourdissant d’une vibration forte, basse et continue. Aucune voix. Personne. Peut-être fallait-il marcher encore cette route maintenant coulée de bitume et qui autrefois – mais qui s’en rappellerait – n’était guère que foulées dans la terre du grand boisé. Je me souvenais de falaises sans savoir lesquelles, falaises à longer en humant les parfums rêches de la craie et du sel, des herbes fouettées par le vent dur. Étaient-ce de véritables souvenirs? Pleuvrait-il enfin? Comment le vent, la mer et la forêt se trouvaient a produire les mêmes sons de cette symphonies soutenues que j’entendais, de quel écrivain était-ce déjà, Dickens?… Je ne retrouverais donc jamais le chemin de cette bibliothèque que fut ma mère, que le désert sonore dont j’étais envahi au bord du sommeil. C’est alors que me revinrent des passages de Climat de André Maurois; quelle sensibilité m’avait troublé, je ne le sais, pourtant le livre m’avait marqué et j’en avais gardé un film étrange, sensible et cruel. À seize ans, toute littérature m’impressionnait. Au moment même où l’endormissement me gagnait bel et bien, je ressentis une joie aussi soudaine qu’un éclair, lumineuse et légère, et flottant à la frange d’un oubli réel, je compris que la clé était contenue dans le titre de l’ouvrage ancien. Malgré toutes les années passées, ce livre seul s’était tracé un chemin de petits cailloux blancs dans ma mémoire. Pourquoi? La porte était close. Je mis ma main dans ma poche de pantalon, ne trouvai rien…

Publicités

A propos 4ine

Catrine Godin vient de Québec où elle y a étudié les arts. Elle vit à Montréal, dessine, peint et écrit. En 2006, paraît un premier titre, Les ailes closes, aux Éditions du Noroît. Puis, paraît en 2012, Les chairs étranges suivi de Bleu Soudain, également aux Éditions du Noroît. En 2013 Catrine Godin est invitée au Festival International de Poésie de Trois-Rivières, elle participe au Festival Québec en toutes lettres en 2014 par l’entremise du projet Les oracles de Production Rhizome, puis en 2015, elle participe au projet Plus Haut que les Flammes, également de Production Rhizome. / pour + d'infos : mescorpsbruts.wordpress.com
Cet article a été publié dans à l'instant, parfois je rêve. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Nuit

  1. Ile E. dit :

    Un texte superbe qui trouve écho en ma mémoire. C’est toujours un plaisir renouvelé que de lire ta belle écriture Catrine.

  2. Catrine dit :

    Merci beaucoup Île, parfois l’esprit, la mémoire font d’étranges détours…

Réponse, avis, contre-avis, réflexion, écho, c'est ici:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s