Carnet de soirée: HORA ¤ sur le vif

noté sur le vif et dans le noir, très vite, très succinctement, parce que le moment meurt

(cliquez sur les images : les notes sont transcrites proprement au bas)

salle comble ou presque – pleine de monde et de bruit. Hora est attendu et couru. privilège de cette soirée (qui est déjà en soi un grand privilège): un banc libre à gauche et un banc libre à droite. je sors discrètement mon carnet… à peine le temps de croquer la scène que nous sommes plongés dans le noir: sensation que ce noir précis est un prolongement de…

ouverture de rideau: sur la scène le long silence, ses battements. les corps immobiles, assis sur un long banc. la salle remue, tousse, chuchote, tousse, remue.

les mouvements, les souffles, la tension, la relâche; se recommencent les mouvements, les souffles, la tension, la relâche. je souris puis m’oublie, absorbée. seule ma main court silencieuse dans ce carnet-témoin, pendant la magnifique et brève existence de Hora.

…ma main sait qu’elle trébuche et fait des fautes, elle en profite doublement quand je ne la surveille pas; elle fait même une fusion de valkyries à Wagner…

…il ne parlera pas longtemps, des danseurs et des danseuses l’attendent, l’entourent, le volent le happent, dévorateurs de la magie dont l’existence de Hora nimbait, par le souffle de onze faunes contemporains, l’homme de danse. soudain, la scène est morte. vivra demain. vivra ailleurs, l’enfant vert lime, sa passion sa frénésie, son jeu des corps mouvants, emportant les amphores des souffles, graves et ludiques, se répandre encore.

_________________________________________________________

grand remerciement à JF. G. pour les billets – sans quoi j’aurais manqué le souffle vert de Hora!

Publicités

A propos 4ine

Catrine Godin vient de Québec où elle y a étudié les arts. Elle vit à Montréal, dessine, peint et écrit. En 2006, paraît un premier titre, Les ailes closes, aux Éditions du Noroît. Puis, paraît en 2012, Les chairs étranges suivi de Bleu Soudain, également aux Éditions du Noroît. En 2013 Catrine Godin est invitée au Festival International de Poésie de Trois-Rivières, elle participe au Festival Québec en toutes lettres en 2014 par l’entremise du projet Les oracles de Production Rhizome, puis en 2015, elle participe au projet Plus Haut que les Flammes, également de Production Rhizome. / pour + d'infos : mescorpsbruts.wordpress.com
Cet article, publié dans barbouillages, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Carnet de soirée: HORA ¤ sur le vif

  1. Christophe dit :

    Super-idée que de laisser parler ta main dans le noir (on dirait la main d’une nouvelle de Cortazar) ; on sent ton émerveillement, et l’inspiration que t’a transfusée ce spectacle.
    Je trouve que les petits dessins sont aussi très expressifs, très réussis.

  2. Catrine dit :

    merci pour ton enthousiasme!
    (je vais chercher ce Cortazar)

Réponse, avis, contre-avis, réflexion, écho, c'est ici:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s