tango blanc

 
 
 
                                                  *                                   *                           *
                                   *                               *                                  *
il neige * cette nuit  ce jour *il* neige il neige*        *                  *              *                
il* pleut des *plumes des duvets* des plumes* il neige    *                                
il explose *des milliards* d’oreillers sur les villes   *     *               *          *                                 
il fleurs dans les fenêtres* il forêt des* givres                      *               *                
il tombe du *blanc du blanc du blanc blanc fois mille*              *            *             
il *vertige couché sur le dos jusque* dans les cils*                    *         *                                   
il trace* de* chiens fous *et d’enfants et d’anges        *      *                                          
il descend doucement* des diagonales* si légères           *                  *                                    
il calme chuinte le délice* du pays froid             *       *                *                                  
il* lentement et c’est beau c’est si* beau lentement       *     *         *             *           
 
 
 
 
 
 
 
                 
Publicités

A propos 4ine

Catrine Godin vient de Québec où elle y a étudié les arts. Elle vit à Montréal, dessine, peint et écrit. En 2006, paraît un premier titre, Les ailes closes, aux Éditions du Noroît. Puis, paraît en 2012, Les chairs étranges suivi de Bleu Soudain, également aux Éditions du Noroît. En 2013 Catrine Godin est invitée au Festival International de Poésie de Trois-Rivières, elle participe au Festival Québec en toutes lettres en 2014 par l’entremise du projet Les oracles de Production Rhizome, puis en 2015, elle participe au projet Plus Haut que les Flammes, également de Production Rhizome. / pour + d'infos : mescorpsbruts.wordpress.com
Cet article, publié dans écrivailleries, impromptus, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour tango blanc

  1. machinn dit :

    il ange il étoile aussi?

  2. Catrine dit :

    ha! ça oui! pour sûr!

  3. Ile E. dit :

    Ce texte a la légèreté du flocon et son ivresse profonde, ça respire bien piquant et joyeux comme une confiance. Je me permets de le relayer sur mon blog si tu n’y vois pas d’inconvénient. Il est vraiment très beau ce poème Catrine.

  4. Catrine dit :

    ..mais non pas d’inconvénient! et avec plaisir!
    Merci Île :¬)

  5. Serge dit :

    …et c’est beau c’est si * beau lentement * * * …oui, oui !

  6. Catrine dit :

    oui ))))

    merci beaucoup, Serge!

Réponse, avis, contre-avis, réflexion, écho, c'est ici:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s