l’oiseau chante

 
 
je descends de ton corps
je me souviens que je descends de ton corps
mais je descends
                            plus loin
pour toujours
 
 
quelque chose de toi me brûle
 
 
je marche avec ce feu
je marche sous les oiseaux
sous leurs arbres
un même me pousse
où tu t’es arrêtée
parce que tu t’es arrêtée
un même me pousse
                            plus loin
                            quelque chose de moi te vit
                            plus loin encore
 
 
je me souviens
tu chantais     
toujours
l’oiseau répondait
                            plus loin l’oiseau chante
                            encore
                            dans novembre
je dis ton nom  …
                            l’oiseau chante
                            et tu n’en sais rien
 
 
mais
je me souviens
ce jour-là novembre avait 27 ans
 
 
 
 
__________________________
 
à Sophie Rolland, feu ma mère
décédée le 13 novembre 1972.
Publicités

A propos 4ine

Catrine Godin vient de Québec où elle y a étudié les arts. Elle vit à Montréal, dessine, peint et écrit. En 2006, paraît un premier titre, Les ailes closes, aux Éditions du Noroît. Puis, paraît en 2012, Les chairs étranges suivi de Bleu Soudain, également aux Éditions du Noroît. En 2013 Catrine Godin est invitée au Festival International de Poésie de Trois-Rivières, elle participe au Festival Québec en toutes lettres en 2014 par l’entremise du projet Les oracles de Production Rhizome, puis en 2015, elle participe au projet Plus Haut que les Flammes, également de Production Rhizome. / pour + d'infos : mescorpsbruts.wordpress.com
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour l’oiseau chante

  1. lutin dit :

    très beau, un bel hommage

  2. Christophe dit :

    Très touchant

  3. Ile E. dit :

    Juste les mots nécessaires, une délicatesse de sentiments en suspension qui touche juste ; la présence et l’absence liées par celle qui regarde, qui ressent, et qui dit ; quel beau texte Catrine !

  4. Catrine dit :

    ..merci à toi Lutine

  5. Catrine dit :

    merci Christophe

  6. Catrine dit :

    Ile, Ile… merci beaucoup

  7. Fabrice Farre dit :

    Bouleversant, petite Cat. En tout cas merci. Ce serait inutile d’en dire davantage.

  8. Catrine dit :

    Merci, merci beaucoup Fabrice. Puis, pardon si j’ai mis du temps à répondre, j’étais je suis plutôt…troublée de ce qui est arrivé ici. Je n’arrivais pas, je n’arrive toujours pas à dire…

Réponse, avis, contre-avis, réflexion, écho, c'est ici:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s