le réel du réel (pensées frivoles II)

du présent réel, dans son concret réel, celui qui tient du tangible, et de l’impalpable dans toute sa réalité: quel est le jour où le réel de nos cités est devenu plus réel que la nature, le jour où la réalité construite a supplanté la réelle nature et sa splendeur, qui s’en souvient? les anciens des cultures d’Amérique du sud – ce qu’il en reste -, les chamans et guérisseurs de rêves, disent que nos cités sont le cauchemar éveillé, un réel cauchemar incarné; alors je te le demande: où est le rêve réel? est-il dans la nature elle-même – ce qu’il en reste-, avec ses ruts et ses chasses, ses proies palpitantes et crues dont la chaleur se répand à même la terre, parmi des restes de fourrures, ou dans l’âpreté des éléments desquels nous affectionerions être victimes? où est le rêve dont je devrais faire partie?

les échelles relatives: de l’expérimenté dans le réel concret et de l’expérimenté réel de l’esprit; les grands neurologues découvrent que le cerveau ne fait pas la différence. pour lui, une expérience serait aussi réelle que l’autre, son empreinte en serait donc aussi forte. dès lors, comment fais-je une différance, comment fais-tu la différence? ainsi tout serait réel sans avoir la même échelle; il nous faut donc une échelle pour le réel concret des choses palpables, une échelle pour l’insondable infiniment indéfini de ce que touche l’esprit, une échelle pour les cauchemars réels de nos propres constructions puis de nos cités, une pour les cauchemars endormis, et une autre pour les rêves éveillés, puis encore une pour les rêves endormis, et ce parmi toutes les réelles échelles de la nature réelle, parmi tous ses corps, d’un quark à la fourmi, d’une petite planète à une galaxie, du bout de ton doigt jusqu’au cosmos tout entier. et, évidemment, qui ne penserait pas aux terribles échelles de Jacob… mais parmi toutes les miennes que faire des siennes, et des tiennes, que faire? nous ne pouvons pas toutes les tenir, ni toutes les gravir. aussi faut-il choisir les échelles à notre échelle, y garder un certain équilibre, pour ne pas générer le chaos des échelles.

tout l’espace réel des choses tangibles et leurs échelles se trouve rempli d’échelles toutes aussi intangibles. nous voici surpeuplés déjà, dans une forêt d’échelles superposées à une forêt de cauchemars incarnés, parmi la forêt réelle de l’intangibilité, peuplant la forêt des forêts, le réel du réel; nous sommes échelles parmi les échelles, peuplés d’échelles à réels.

Publicités

A propos 4ine

Catrine Godin vient de Québec où elle y a étudié les arts. Elle vit à Montréal, dessine, peint et écrit. En 2006, paraît un premier titre, Les ailes closes, aux Éditions du Noroît. Puis, paraît en 2012, Les chairs étranges suivi de Bleu Soudain, également aux Éditions du Noroît. En 2013 Catrine Godin est invitée au Festival International de Poésie de Trois-Rivières, elle participe au Festival Québec en toutes lettres en 2014 par l’entremise du projet Les oracles de Production Rhizome, puis en 2015, elle participe au projet Plus Haut que les Flammes, également de Production Rhizome. / pour + d'infos : mescorpsbruts.wordpress.com
Cet article a été publié dans clavier d'intempérances. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour le réel du réel (pensées frivoles II)

  1. gmc dit :

    FRIVOLONS GAIEMENT

    Assis par terre
    Au milieu des échelles en feu
    Quelle importance si tout flambe
    Pour illuminer la nuit
    Et préserver le spectacle
    Des feux d’artifice

    Rien que du rêve
    De la matière à contemplation
    De la fiction à foison
    Mais quand la moisson passe
    Seule survit l’étincelle
    Au milieu des tisons

    Les échelles de valeur
    Offrent leurs bras avides
    Aux désirs de Jacob
    Jusqu’au moment-clé
    Où il arrête le combat
    Pour reposer en paix

  2. Catrine dit :

    haha! tu as tout saisi, aux pensées de Vertige, répond le sourire d’Étincel*; et joli contrepoint :¬)
    je suis ravie que tu passes ici

Réponse, avis, contre-avis, réflexion, écho, c'est ici:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s