Chez Tomasini – une chambre en Roumanie

Il y a une embrasure qui porte sur le dehors. La chambre est petite, en pierre, en bois, le dehors est luxuriant, enguirlandé avec cette hégémonie de culture, de sensations combinées qui l’ont formée. Tout est vrai, à la limite du pensable, il y a un crucifix au-dessus du lit : on dirait une genèse. Le Christ oriente son souffle vers la chambre et l’embrasure – à laquelle il tourne le dos. C’est un été en Roumanie. Mon hôte, une bonne m’a servi le petit déjeuner il y a une demie heure, je suis à nouveau dans ma chambre, je la pense mienne car elle me fait cet effet. Je suis près de moi, j’apprécie la distance et les chaînes de montagne qui m’ont reclus ici. Je suis près des miens également, il me semble : je suis dans la proximité du bonheur voilà et il ne s’apprécie jamais tout à fait seul. L’ici, le lointain. La chambre est composée d’un rêve ancien qui fut tout à fait réel : le lit épais, haut, d’un bois sombre et craquant, couvert de draps blancs, la chambre elle-même couverte de poutres apparentes : on dirait le squelette d’une âme puissante, le ventre d’une baleine échouée. La vallée, ses arbres, ses troncs et ramures gonflées de touffes vertes jouent en profondeur avec la chambre. Je me fais à cette chambre dans cette semi-angoisse du nouveau, son exaspération. La table de nuit, l’armoire en bois laqué, tout pourtant est d’un élément connu bien qu’il disparaisse : tout est condamné, c’est peut-être ça. Les terres de Nosferatu, les chants de l’est, cet ancien monde font un film en noir et blanc impur, je pressens les bois flottants, toutes le solutions à la frustration de l’âge moderne, on pourrait dire tout ce que l’on veut. Tout se perdra, cruel.

http://www.angle-vivant.net/florages/

Publicités

A propos 4ine

Catrine Godin vient de Québec où elle y a étudié les arts. Elle vit à Montréal, dessine, peint et écrit. En 2006, paraît un premier titre, Les ailes closes, aux Éditions du Noroît. Puis, paraît en 2012, Les chairs étranges suivi de Bleu Soudain, également aux Éditions du Noroît. En 2013 Catrine Godin est invitée au Festival International de Poésie de Trois-Rivières, elle participe au Festival Québec en toutes lettres en 2014 par l’entremise du projet Les oracles de Production Rhizome, puis en 2015, elle participe au projet Plus Haut que les Flammes, également de Production Rhizome. / pour + d'infos : mescorpsbruts.wordpress.com
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Réponse, avis, contre-avis, réflexion, écho, c'est ici:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s