passages

 

passage (octobre)

I

Regarde, regarde les cheveux longs de la pluie. Qui te rappellent-ils ? Entre les tiges cette corde, la chanson multipliée d’un ruisseau, des milliards de fois sa partition, trépidante, marquée des milliards de fois ce claquement dur et doux comme autant de pieds se seront posés. Regarde, le ciel se rivière jusqu’à nos corps.

 

II

Regarde, le glissement blond si blond des feuillages, qui te rappellent-ils? Entre ces mèches s’échevèle la rumeur des blés mûrs, et, aux ramages des vents fous la chanson écoulée du mois d’août, si haute dans l’air flou des chaleurs, mais frêle, lointaine à présent. Regarde, c’est Été ma petite, ses cheveux coulent leurs rivières tout autour.

 

 

 

passage (octobre déjà)

…par moment le métal du ciel se fend de nuées blanches

et la lumière blonde entre, oblique, le vent prend sa couleur

jusqu’aux feuillages lâchés sauvages ; on dirait alors

que des flocons d’or roulent sur les trottoirs

 

 

 

passage (septembre)

..je voyais à peine, comme entre les cils la lumière se fragmente et s’éparpille, les restes d’un jour dans sa mort lente; il s’abolissait avec une détermination surprenante, épris de sa propre consumation, élaborant le mirage d’un tableau de maître peint de fulgurance et de lenteur, et semblait alors faire un écrin chatoyant à une aurore qui ne pouvait être que boréale. Ce n’était qu’un crépuscule et pourtant..

Publicités

A propos 4ine

Catrine Godin vient de Québec où elle y a étudié les arts. Elle vit à Montréal, dessine, peint et écrit. En 2006, paraît un premier titre, Les ailes closes, aux Éditions du Noroît. Puis, paraît en 2012, Les chairs étranges suivi de Bleu Soudain, également aux Éditions du Noroît. En 2013 Catrine Godin est invitée au Festival International de Poésie de Trois-Rivières, elle participe au Festival Québec en toutes lettres en 2014 par l’entremise du projet Les oracles de Production Rhizome, puis en 2015, elle participe au projet Plus Haut que les Flammes, également de Production Rhizome. / pour + d'infos : mescorpsbruts.wordpress.com
Cet article a été publié dans passages. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Réponse, avis, contre-avis, réflexion, écho, c'est ici:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s