forêt / cinquième

un méandre de fusain
la brume déchire les glissements
chuintent bronzes et cuivres doux
dentelures dont le sol crépite
invisible
des échos le métal très loin un miroitement de verre
un peu plus de silence
dessine
ta main
sur un chêne
te semble irréelle
la part de toi qui court et
                       hurle
la pante abrupte
la montagne
regarde
tes yeux de loup
Publicités

A propos 4ine

Catrine Godin vient de Québec où elle y a étudié les arts. Elle vit à Montréal, dessine, peint et écrit. En 2006, paraît un premier titre, Les ailes closes, aux Éditions du Noroît. Puis, paraît en 2012, Les chairs étranges suivi de Bleu Soudain, également aux Éditions du Noroît. En 2013 Catrine Godin est invitée au Festival International de Poésie de Trois-Rivières, elle participe au Festival Québec en toutes lettres en 2014 par l’entremise du projet Les oracles de Production Rhizome, puis en 2015, elle participe au projet Plus Haut que les Flammes, également de Production Rhizome. / pour + d'infos : mescorpsbruts.wordpress.com
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour forêt / cinquième

  1. Morgan dit :

    Je poursuis ma traversée éblouie en ton chant… Forêt, je nous écoute.

  2. Kafe dit :

    je prendrai le chemin des quatre premieres pour m,y evader.

  3. Catrin dit :

    ..me fais vraiment très plaisir ton passage ici, Kafémerci beaucoupMorgan ! Morgan – je te souris(Morgan en la forêt)

Réponse, avis, contre-avis, réflexion, écho, c'est ici:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s