– respire encore (entre musique et forêts)

 
 
 
tous les atomes de l’univers tiennent dans un dé à coudre
Hawking
 
 
 
 
 
 
 
il y aura ce moment que tu attends
la voix parlait tu ne sais où te souviens de te souvenir il y aura ce moment
plus loin le ciel que tu regardes dans la nuit ta nuit plus loin que
il n’y a pas de ciel
 
bleu
la couleur de se souvenir qui t’appelle bleu
ni eau ni vent ni rien n’arrête ce mouvement
l’aspiration que tu respires quelques secondes
quelques secondes un rêve 
ce plongeon
semblent une éternité quelques secondes
 
 
 
 
 
 
 
 
étends la main
chaque fois tu touches ce ciel du ciel qui n’existe que
parce que tu étends la main vers
 
l’étendue l’infime au travers le rêve même
des particules
d’où viennent les rêves
les particules
et ce moment d’où vient-il
d’où viens-tu en ce chemin de sel et de lumière
 
de sel et de lumière et de cette lumière et combien de fois
dans combien de corps
as-tu étendu ce qu’est ta main
en traversant
alors que te respire la lenteur
des étendues
combien
de souvenirs laisses-tu entendre de ce moment
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
l’espacement est-il cette respiration inattendue que ton geste suspend dans l’ouverte transparence
est-ce ce resplendissement
ce qui t’appelle au milieu de ce corps de corps
au milieu de ce que tu appelles à rejoindre comme on veut rejoindre l’autre main
une expansion un souffle lancé pour tout traverser et ouvrir
 
des espaces
encore tout ce que tu n’approches
et pourtant tout cela s’approche
dans la parfaite lenteur d’un souffle dont tu es
il y aura ce moment de te souvenir
tu attends depuis des corps et les corps de tes corps
il y aura ce moment  – respire encore, amour, respire
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Publicités

A propos 4ine

Catrine Godin vient de Québec où elle y a étudié les arts. Elle vit à Montréal, dessine, peint et écrit. En 2006, paraît un premier titre, Les ailes closes, aux Éditions du Noroît. Puis, paraît en 2012, Les chairs étranges suivi de Bleu Soudain, également aux Éditions du Noroît. En 2013 Catrine Godin est invitée au Festival International de Poésie de Trois-Rivières, elle participe au Festival Québec en toutes lettres en 2014 par l’entremise du projet Les oracles de Production Rhizome, puis en 2015, elle participe au projet Plus Haut que les Flammes, également de Production Rhizome. / pour + d'infos : mescorpsbruts.wordpress.com
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour – respire encore (entre musique et forêts)

  1. Ieva dit :

    Je sais ce bleu , tout en moi sait ce bleu….Signes mémoire… sur les nervures des feuilles, l\’espace entre les lignes, étoiles racinesSouffle fusionEt toutes ces voix qui disent….. approche toi, sens…..il n\’y a pas un lieu où tu ne loves déjà….Merci *

Réponse, avis, contre-avis, réflexion, écho, c'est ici:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s