(sans titre obligatoir)

 
 
n’incarne que le sevrage
 
tu le représenteras mieux
 
aux yeux du monde
 
il faut passer à vide
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
sous l’esthétique
la plus rigoureusement recherchée
se cache le véritable visage de la laideur
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
se vider
ou
refuser de se vider
 
 
à force de ne rien avoir
on voudrait tout garder
 
 
 
 
je représente un dépotoir
celui des détritus de tous mes manques
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
on chiale
se répandent merde et barbaque
sur la beauté du monde
 
ouvre la bouche
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Publicités

A propos 4ine

Catrine Godin vient de Québec où elle y a étudié les arts. Elle vit à Montréal, dessine, peint et écrit. En 2006, paraît un premier titre, Les ailes closes, aux Éditions du Noroît. Puis, paraît en 2012, Les chairs étranges suivi de Bleu Soudain, également aux Éditions du Noroît. En 2013 Catrine Godin est invitée au Festival International de Poésie de Trois-Rivières, elle participe au Festival Québec en toutes lettres en 2014 par l’entremise du projet Les oracles de Production Rhizome, puis en 2015, elle participe au projet Plus Haut que les Flammes, également de Production Rhizome. / pour + d'infos : mescorpsbruts.wordpress.com
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour (sans titre obligatoir)

  1. Morgan dit :

    J\’ose dire : brut de décoffrage de toute beauté.

  2. Catrin dit :

    merci beaucoup Morgan

Réponse, avis, contre-avis, réflexion, écho, c'est ici:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s