l’amplitude

1
amplitude (ou visions sonores)
 
 
un geste incarne
toute la nuit
tu résides où les réponses s’enfantent
 
je pense des ardoises
roses en pentes
les yeux d’un chat
immenses les toits
comme des escaliers pour monter tout le bleu
aux yeux du ciel
 
le son de tes pupilles
mille fois
          mille fois plus

 
 2
surtout demain
 
 
il faudrait encore pouvoir rêver
des chiens parmi les pieuvres
danse tentaculaire
des halos sanguignolants
ourlent la terre
de ces corps qu’on éventre
qu’on fend dans le silence des téléviseurs
ou les yeux clos
(garde les yeux clos)
il faudrait les lames souillées
les milliers de couteaux que tu caches dans tes joues
les sarbacanes sous ta langue
tes yeux révolvers
il faudrait leurs fouets
leurs claquements furibards
tout foutre dans la bouche d’un volcan
 
fondre à jamais
ou alors plus rien n’existe
plus rien
 
 
 
 3
nous
 
nous remontons le puits des colères
la bouche à feu
des milliards de fois
l’incarnation de Sisyphe et du terrible rocher
arriver au bord de l’oeil
l’insensée tâche il faut sortir
sortir
la tentation nous prend la manche le bras le corps
doucement doucement et hésitante
jusqu’à repousser fortement
(repousse ton regard)
des pierres éblouies
au bord des visions
polies d’impatiences
de fautes
l’inavouable ou l’indicible
il faut déborder
simplement
 
tout tombe
 
à moins d’être allé
           au fond des choses
 
 
 
 
4
tu sais qu’ils crieront
 
avoir attendu avoir
par frictions
chauffé le puits
rendu les pierres liquides
le renversement du chaudron
évolutionne
 
la cuisson révèle Ardante la rebelle
à recuire le monde avec passion car
 
tout n’est qu’incandescence
               et lumière
 
 
 
 
Publicités

A propos 4ine

Catrine Godin vient de Québec où elle y a étudié les arts. Elle vit à Montréal, dessine, peint et écrit. En 2006, paraît un premier titre, Les ailes closes, aux Éditions du Noroît. Puis, paraît en 2012, Les chairs étranges suivi de Bleu Soudain, également aux Éditions du Noroît. En 2013 Catrine Godin est invitée au Festival International de Poésie de Trois-Rivières, elle participe au Festival Québec en toutes lettres en 2014 par l’entremise du projet Les oracles de Production Rhizome, puis en 2015, elle participe au projet Plus Haut que les Flammes, également de Production Rhizome. / pour + d'infos : mescorpsbruts.wordpress.com
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Réponse, avis, contre-avis, réflexion, écho, c'est ici:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s